MENU

MENU

Le groupe électrogène portable.

 

DE Grégory MARTIN

 

 L’autonomie électrique au bord de l’eau est souvent un vrai problème. En effet nous avons avec nous beaucoup de matériel très énergivore : moteur électrique, appareil photo, caméscope, téléphone, bateau amorceur, écho-sondeur… Autant d’objets qui font partie intégrante de notre loisir. Quand nous sommes loin de toute source d’énergie, recharger ces appareils peut devenir une vraie galère voire limiter notre pêche surtout pour nos déplacements sur l’eau et encore d’avantage lorsque le moteur thermique est interdit.

 

Pour ma part, j’ai cherché pendant de nombreuses années la solution idéale : panneau photovoltaïque, batteries supplémentaires, moteur à batterie lion lithium… Toutes ces solutions avaient des contraintes trop importantes comme le manque de soleil pour le photovoltaïque, le poids excessif pour les batteries supplémentaires, des coûts exorbitants pour des moteurs aux batteries lion lithium…

 

 

Aujourd’hui, je ne me pose plus de questions avec tout cela. J’ai fait le choix d’acquérir un groupe électrogène portable. Beaucoup d’avantages de son côté : légèreté, bruit limité (attention tout de même à le placer judicieusement afin de ne gêner personne) pour une autonomie en électricité plutôt importante avec quelques litres d’essence.

Entre traîner plusieurs batteries de 110 AH ou emmener un groupe silencieux de 10 kilos, 5 litres d’essence et un enrouleur, le choix est vite fait.

 

Pour 3 batteries de 110 AH c’est 75 kilos environ et une autonomie limitée. 2 batteries de 80 AH, un groupe rempli d’essence, un enrouleur et 5 litres d’essence c’est 50 kilos soit 25 kilos de moins pour en plus avoir une autonomie de charge de 20 heures approximativement.

 

Autant dire qu’il y a de quoi faire ! La plupart des bons modèles ont un niveau sonore qui se situe entre 54 et 59 décibels (à 7m). Autant dire que si vous le placez à quelques dizaines de mètres de votre campement, vous ne le percevrez presque plus.

Beaucoup de modèles ont un poids compris entre 10 et 15 kg. Leur puissance maximale de sortie se situe là encore suivant les modèles entre 750 et 1000 W. Les modèles plus puissants ont des poids plus importants (20 kg minimum pour un modèle de 2000W).

 

Le gros avantage de ces modèles est qu’ils possèdent la technologie « inverter » et un disjoncteur automatique. Ainsi, il vous est possible de brancher (prise 220V) les appareils les plus sensibles sans risque de les endommager (ordinateur…).

 

Ces modèles ont également un régulateur. Le régime moteur s’adapte alors en fonction de la charge. Pour exemple, grâce à un enrouleur multiprises, un groupe de puissance de sortie de 750 W vous permet de recharger sans problème et en même temps votre téléphone, une batterie de 80AH ou plus, un appareil photo et un caméscope.

 

Pour savoir ce que vous pouvez brancher, il vous suffit de calculer la puissance de l’ensemble des appareils et d’être certain que ça ne dépasse pas la puissance maximale de sortie annoncée. Concernant les tarifs, il faut compter entre 400 et 1200 euros. Quelques marques : Yamaha, SDMO, Honda, Vechline…

 

 

Le groupe électrogène doit être protégé de la pluie mais toujours par un système qui laisse passer l’air. En effet les groupes ont un refroidissement à air donc il est important de ne pas les renfermer dans un caisson. De même, pour votre sécurité, ne l’installer jamais dans votre biwy : le dégagement de C02 vous serait fatal.

 

Pour résumer, le groupe électrogène portable est compact, performant, léger et surtout peu bruyant (bien isolé). Il permet une réelle autonomie électrique dans les endroits les plus isolés.

 

 

A bientôt sur carpe-passion63.com